Quelle sera la limite du partage d’infos personnelles sur les réseaux sociaux ? (mardi philo)

Bonjour à tous,

En parcourant une nouvelle fois le blog graphism.fr, je suis tombé sur l’article ci après : http://graphism.fr/readtracker-pour-lire-vos-livres-rapidement.

Cet article présente une nouvelle application Android qui permet de chronométrer son temps de lecture…
En 2 mots : vous lisez, vous lancez ReadTracker puis entrez le nom du livre. Vous démarrez alors votre lecture chronométrée !

Ci dessous quelques visuels de l’application :


Je découvre ensuite que cette application Android sera connectée à un service social de lecture (ReadMill).
La lecture chronométrée permet de s’organiser mais surtout de COMPARER ses temps de lecture avec les autres !

Et là, beaucoup de questions “philosophiques” germent :
– Finalement, quelle est la limite du partage d’infos personnelles sur les réseaux sociaux ?
– Est ce que toutes nos actions vont devenir un élément de partage ?
Et surtout est il épanouissant de toujours associer l’idée du partage sur les réseaux sociaux lorsque nous menons une action ?
– Quel est le risque d’associer chacune de ses actions réelles à une incidence virtuelle ?
– N’est il pas néfaste d’associer la tranquillité d’un moment de lecture (comme dans l’exemple ci dessus) à un réseau social ?

C’est peut être une forme de “ringardise” mais j’ai envie de croire que toutes les passerelles entre le monde “réel” et le monde “virtuel” ne sont pas forcément propices au développement intellectuel et à l’épanouissement.

Et vous ? Qu’est ce que ça vous évoque ?

A bientôt pour d’autres réactions, réflexions ou découvertes !